C.P.C.M. Ciné Photo Club Montluçonnais
La retouche numérique

  Ce travail de précision se faisait la plus part du temps à l’aide de pinceaux « à un poil » afin que l’on ne remarque pas la retouche. Une autre façon de procéder dans certain cas, était de masquer certaines parties de la photo lors du tirage à l’agrandisseur. On pouvait aussi jouer sur le temps de pose, la température du bain ou le temps de développement du papier. Tout cela participait de la retouche.

 

  Aujourd’hui, grâce à la puissance de calcul des processeurs et des cartes vidéo et surtout au travail des programmeurs des logiciels de traitement de l’image numérique, on pratique la retouche en manipulant les « pixels ». C’est aussi un métier car les programmes

 

"pros" sont de plus en plus puissants et compliqués pour le profane. Malgré tout, l’utilisation de certains logiciels adaptés aux photographes amateurs permet d’obtenir de bons résultats.

 

  Je vous montre, ci-dessous, des exemples de retouches effectuées à l’aide de Photoshop sur des clichés de tableaux ayant soufferts du temps et des « hommes ». Grâce à l’utilisation des outils puissants de type tampon, sélection, calques et autres manipulations, il est plus facile de reprendre et de « réparer » une photo dont le « sujet » est abîme sans altérer la photo originale. Ce qui n’était pas souvent le cas à l’époque de l’argentique.

Exemple de retouches sur un tableau dégradé par le temps et par certains individus

Avant

Apres

(passez la souris sur les photos pour voir Avant/Après)

 

Renforcement de la luminosité et de l'effet de ruine

Toutes les images sont la propriété des membres du CPCM et ne sont pas libres de droit.